Recherche

Après l’agroécologie, l’agriculture des années 2030

L’Association pour une agriculture écologiquement intensive (AEI) existe depuis 7 ans. Elle a rassemblé beaucoup d’idées et présentera une voie possible pour l’agriculture française des 15 à 20 ans qui viennent lors de sa dernière AG, le mardi 5 décembre à l’ESA (amphi du Parc) .

Comment consolider l’agroécologie ? Comment garantir la survie économique de l’agriculture familiale agroécologique ? Quelles formes pourrait prendre l’agriculture collaborative ? Comment l’ancrer davantage dans les territoires ? Comment pourrait-elle gagner en flexibilité ? Pourrait-elle devenir à part entière une « bioéconomie » ? Pourrait-elle se mettre sur une trajectoire de qualité tirée par l’exportation ? Comment ces agriculteurs pourront-ils devenir de plus en plus innovants ? La recherche saura-t-elle s’adapter à cette évolution ? Comment les agriculteurs pourront-ils devenir la principale composante des politiques environnementales concernant la nature ? Comment le monde agricole pourrait-il prendre en main les activités de services de la nouvelle ruralité ? Comment le numérique va-t-il bouleverser l’agriculture et la ruralité ? Quels sont les principaux espoirs en matière de génétique, de biochimie et de bioinspiration ? Sera-t-il possible que les agriculteurs maîtrisent ces évolutions, pour ne pas tomber dans de nouvelles dépendances ? Quelles mutations pourrait connaître la propriété de la terre ? Quels sont les moyens financiers qui pourraient permettre cette mutation ?

Programme du séminaire (réservé aux adhérents, personnels et étudiants) :

  • 10h : Accueil
  • 10h30 : Prise de parole de M Griffon, président de l’association AEI, puis débat
  • 13h00 : Un déjeuner sera offert aux adhérents suite à l’AG
  • 14h : Fin du séminaire

 

En savoir +

http://www.aei-asso.org/fr/