Accès direct au contenu

Suivez nous sur

>
Connexion à l'intranet

mot de passe oublié

Ecole agricole Groupe ESA

Enseignement à distance, CERCA

Accueil > Formation > CERCA

Formation, Réseau anciens

Elisabeth Deruyck, Licence pro Aménagement paysager à distance (promo 2011-2012)

  • imprimer
  • Version PDF
  • Partager sur

A la recherche d’un nouvel élan professionnel, poussée par ses envies de créer, Elizabeth a relevé des défis tout en se remettant beaucoup en question.

Licence pro Aménagement paysager option infographie paysagère à distance

Licence pro Aménagement paysager option infographie paysagère à distance

« Le pari est osé ! »

« Avec une formation en Arts Textile et impression, j’ai exercé dans l’industrie textile puis dans l’enseignement, avant d’entamer une reconversion en travaux paysagers. J’ai intégré le service espaces verts d’une commune durant cinq ans avant de le quitter pour retrouver l’autonomie et la créativité dont j’avais besoin. J’ai créé une auto-entreprise dans le domaine des services et de l’entretien de jardins de particuliers et je proposais parfois des créations. Mais mes propositions de jardins me semblaient un peu timides, mes plans réalisés manuellement manquaient de professionnalisme et de crédibilité, mes méthodes de travail étaient plus proches de l’improvisation que d’une réelle réflexion.
J’ai souhaité préparer la licence professionnelle afin de donner un nouvel élan à ma vie et à mes projets professionnels. L’option infographie était un véritable « challenge » pour moi : comment appréhender cette formation sans réelle connaissance en informatique. » 

« Un pas après l’autre… »

« Voici la devise que je m’étais fixée afin de ne pas me décourager face aux difficultés et à une cadence de travail qui se faisait de plus en plus pressante. En final, cette formation en licence professionnelle aménagement du paysage a été un véritable chambardement dans ma vie avec des moments de questionnement, de découragement mais jamais de réel doute. J’ai gagné en confiance en même temps que je gagnais en compétences. Et c’est aussi ce que j’étais venue chercher...
La période charnière fût celle où je me suis rendu compte que je prenais des automatismes en infographie. Ce fût un véritable soulagement et une ouverture vers plus de création.
Les aspects techniques des projets, je les apprivoise doucement mais il me faut encore aujourd’hui conforter ces nouvelles compétences par de la pratique et encore de la pratique et ainsi gagner en rapidité. Parfois trop hésitante dans le travail , j’ai été obligée durant la formation de faire rapidement des choix et d’apprendre à gérer mon temps de travail. Les cours de méthodologie, ou encore les rédactions de notes de synthèses et argumentaires m’ont donné envie d’ordonner ma réflexion dans tous types de problématiques. »

« Aujourd’hui, je suis beaucoup plus exigeante avec moi -même. »

« Les cours de gestion de projets et de stratégie d’entreprise ont provoqué chez moi une véritable remise en question renforçant les doutes que j’avais déjà sur ma propre entreprise telle qu’elle existe actuellement. Finalement, avant cette formation, je me posais beaucoup moins de questions quant à mes compétences à gérer une entreprise : je faisais, me limitant à ce que je savais faire, sans vision réelle du travail en bureau d’études, mais je faisais... Aujourd’hui, je suis beaucoup plus exigeante avec moi -même. J’ai réalisé que mon projet avait besoin d’être redéfini, qu’il fallait gagner en rigueur, peut- être prendre plus de risques, trouver d’autres partenaires ? »

« Des envies professionnelles, je n’en manque pas...  »

« Le travail d’assistante en bureau d’études ne m’intéresse pas car le travail sur le terrain en contact direct avec la terre et le végétal est pour moi primordial. Cependant, j’apprécie de pouvoir porter un projet commun avec une équipe, de donner envie de réaliser. Le travail de formateur est une orientation que je peux envisager. En tant que chef d’entreprise, il faut que je redéfinisse mon projet en le faisant évoluer vers plus de conceptions que d’entretien. Il me faudra être plus rigoureuse dans les tâches administratives et approfondir mes connaissances en techniques paysagères pour pouvoir proposer des réalisations plus complexes et plus abouties.
Je vais prendre le temps de la réflexion et être à l’écoute de chaque opportunité. Je sais aujourd’hui ce que je ne veux pas faire et ce que je ne veux plus faire, je pense que c’est déjà un bon début... » 

Propos recueillis par Isabelle Le Corre

 Retour

Licence pro Aménagement paysager à distance

Témoignages



Se former à distance


 





Consulter les brochures institutionnelles

Rechercher un article

Rechercher un article

Retrouvez tous
les sites du groupe :