Recherche

Le CFA de l’ESA : au service des jeunes et des entreprises

Depuis plus de 20 ans, l’ESA développe la formation par apprentissage avec le plus important centre de formation d’apprentis agricole de la Région Pays de la Loire. En collaboration avec la Région Pays de la Loire et le Fonds Social Européen, le CFA de l’ESA propose de nombreuses formations dans les métiers du vivant : agriculture, agroalimentaire, agrofourniture, aménagement paysager, commerce et distribution, productions animales, productions végétales, horticulture…
L’apprentissage est une rencontre entre un jeune qui souhaite se former en étant proche des réalités professionnelles et une entreprise qui désire transmettre son savoir-faire.
L’apprentissage est un réel atout pour l’entreprise comme pour l’apprenti. D’une part, il permet à l’apprenti d’acquérir de solides compétences par l’apprentissage d’un métier en situation de travail. D’autre part, il permet à l’entreprise de former ses futurs collaborateurs et de bénéficier  d’un appui financier.

Retrouvez des témoignages d’apprentis et maîtres d’apprentissage

Nos 8 engagements qualité

  1. Informer : choisir l’apprentissage, c’est s’orienter professionnellement. Afin d’accompagner les jeunes dans leur projet, le CFA propose chaque  mois, de janvier à août,  une journée de validation du projet professionnel et de formation.
  2. Accompagner : se former par la voie de l’apprentissage suppose la signature d’un contrat entre le jeune et l’entreprise qui désigne un maître d’apprentissage pour accompagner l’apprenti durant toute sa formation, en lien avec l’équipe du CFA.
  3. Collaborer : la bonne collaboration entre l’apprenti, le maître d’apprentissage et le CFA est la clef de voûte de la réussite de l’apprentissage.
  4. Soutenir : le CFA soutient les apprentis dans leur progression en prévoyant un suivi et une guidance méthodologique individuelle.
  5. Communiquer : l’adaptation de la formation suppose une concertation de l’équipe pédagogique.
  6. Encadrer : l’équipe pédagogique, par la présence constante de ses formateurs, s’engage à encadrer les apprentis tant collectivement qu’individuellement.
  7. Investir : le CFA investit dans des outils pédagogiques qui permettent à l’apprenti de valoriser les connaissances acquises sur les deux lieux de formation.
  8. Ouvrir : le CFA promet à chaque apprenti la possibilité de faire un séjour à l’étranger.

Le réseau du CFA

Pour le CFA de l’ESA, faire le choix de travailler en réseau,  c’est poursuivre trois objectifs principaux :

  1. Faciliter l’accès à l’apprentissage à la fois pour les entreprises et  pour les jeunes  grâce à une meilleure répartition de l’offre de formation sur les territoires
  2. Mettre en commun les compétences de différents établissements pour assurer un service optimum
  3. Proposer une offre de formations plus complète afin d’offrir des perspectives élargies aux jeunes.
  • Les sites de formation dans les Lycées agricoles

Les 22 lycées agricoles du CNEAP Pays de la Loire (Conseil National de l’Enseignement Agricole Privé) sont fédérés par le CFA de l’ESA. Il anime plus particulièrement un réseau de 7 lycées autour de la promotion d’une « démarche qualité » commune en matière d’apprentissage.

  • Les partenariats

L’Université d’Angers et l’ESA se sont associées pour proposer 6 licences professionnelles par apprentissage, délivrées par l’Université d’Angers : Management des activités commerciales , Agronomie (Productions végétales), Aménagement paysager, Productions animales, Marketing et commerce international des vins de terroir, Management des Entreprises Agricoles.
La Fésia (Fédération des Ingénieurs pour l’alimentation, l’agriculture et l’environnement) regroupe l’ESA à Angers, l’ISARA-Lyon, l’ISA à Lille  et l’EI PURPAN à Toulouse, quatre établissements d’enseignement supérieur privé sous tutelle du Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche. Elle permet la mobilité des étudiants ingénieurs entre les quatre établissements en 5e année et l’accès à un réseau international de 150 partenaires universitaires sur les cinq continents.

Lien apprenti / entreprise / CFA

Étudiant en apprentissage

Être apprenti, c’est mettre toutes les chances de son côté pour réussir sa vie professionnelle. Sur un CV, avoir été  formé par l’apprentissage est un atout supplémentaire qui prouve rigueur, autonomie, sens des réalités et professionnalisme du jeune diplômé.
Plus qu’un diplôme, un métier !

40 % des apprentis poursuivent leurs études
45 % des apprentis trouvent du travail dans les 5 mois qui suivent leur formation
5 % seulement de taux de rupture de contrat en cours de formation au CFA de l’ESA
90 % de taux de réussite aux examens

6 raisons d’être apprenti au CFA de l’ESA :

  • Suivre une formation tout en étant rémunéré par l’entreprise
  • Poursuivre ses études supérieures et obtenir le diplôme de son choix
  • Bénéficier du réseau de l’ESA pour trouver une entreprise, partir à l’étranger
  • Profiter du suivi d’une équipe pédagogique autant pendant les périodes de cours que lors du travail en entreprise
  • Enrichir son CV pendant ses études pour une recherche d’emploi performante
  • Réussir son insertion professionnelle en bénéficiant de la recommandation du maître d’apprentissage

Pour être apprenti au CFA de l’ESA, il faut :

  • Avoir participé  à une des journées de validation du projet professionnel et de formation organisées par le CFA de l’ESA
  • Avoir conclu un contrat d’apprentissage avec un employeur.

Si l’apprenti n’a pas trouvé d’entreprise, le CFA de l’ESA organise deux journées « starter » entre avril et juin pour aider les jeunes admis en formation.

Entreprise

Devenir maître d’apprentissage, c’est former un jeune en transmettant son savoir, son savoir-faire et l’accompagner dans son insertion professionnelle.
Le rôle du maître d’apprentissage :

Accompagner

  • Informer l’apprenti sur l’entreprise
  • Lui faire comprendre son fonctionnement
  • L’intégrer au sein des équipes de travail
  • Lui faciliter l’accès à l’information

Former

  • Confier à l’apprenti des missions cohérentes avec les exigences de sa formation
  • S’assurer de son acquisition des savoir-faire et savoir-être
  • Définir avec lui les moyens à mettre en œuvre
  • Évaluer ses réalisations

Pour préparer les maîtres d’apprentissage à leur rôle de guide, le CFA de l’ESA organise des modules de formation à leur attention : management d’équipes, transmission de compétences et même à l’interculturel pour l’accueil d’apprentis étrangers.
Pour devenir maître d’apprentissage il faut :

  • Justifier d’un diplôme (ou titre) équivalent à celui préparé par l’apprenti et une expérience professionnelle de 2 ans minimum

Ou

  • 3 ans d’expérience professionnelle en rapport avec cette formation
  • Un niveau minimal de qualification déterminé par la commission départementale de l’emploi et de l’insertion

CFA

Entre le CFA et le maître d’apprentissage : un vrai partenariat !
Le CFA désigne, pour chaque apprenti, un formateur référent chargé de son suivi avec le maître d’apprentissage. Chaque année, une rencontre entre les trois partenaires est organisée au sein de l’entreprise. Cet entretien permet de fixer les objectifs et d’évaluer la progression de l’apprenti. Dans certaines formations, le maître d’apprentissage participe à l’évaluation finale de l’apprenti à l’examen.
Au début de la formation, le CFA remet au maître d’apprentissage un dossier de liaison qui permet d’assurer une relation régulière et suivie entre l’entreprise et le CFA. Il indique notamment, pour chaque période au CFA, le contenu des enseignements suivis et, pour chaque période en entreprise, les connaissances et savoir-faire à acquérir.
Le rôle du CFA et plus particulièrement du  formateur référent :

  • S’assurer de la cohérence des missions et de la bonne relation et communication entre l’apprenti et son maître d’apprentissage
  • Transmettre au maître d’apprentissage les objectifs et les exigences de la formation
  • Faire des recommandations pour l’encadrement de l’apprenti

Un CFA international

Le CFA permet aux apprentis BTS et Ingénieurs, d’intégrer la dimension internationale dans leur cursus de formation, selon leurs souhaits :

  • découvrir un secteur professionnel, au travers d’un voyage collectif de 8 jours dans un pays européen
  • progresser en anglais ou perfectionner son niveau, lors d’un séjour linguistique individuel de 1 à 2 semaines en Grande-Bretagne ou en Irlande
  • s’immerger à l’international pendant les études (2 à 9 semaines) ou après les études (8 à 10 mois) par un séjour individuel dans une entreprise, avec le soutien du CFA.

L’ESA dispose également d’un programme unique et innovant appelé « I²FA ». Il permet à une entreprise de former un jeune étranger à sa culture et d’augmenter le potentiel de sa filiale dans le pays de cet étudiant par alternance. Le programme I²FA prévoit l’alternance école-entreprise pendant 2 ans avant l’obtention du diplôme d’ingénieur délivré par l’ESA.