Au programme

  • 9h30 à 10h | Billetterie, accueil café
  • 10h à 10h30 | Séance introductive – René SIRET, Directeur général de l’ESA, Amphi 2280

Comment les startups FoodTech vont changer le monde ?

  • 10h30 à 11h15 | Amphi 2280
    Conférence de Matthieu VINCENT,
    Co-fondateur de DigitalFoodLab, Grand témoin d’#esafoodtech
Les startups changent en profondeur l’ensemble des industries traditionnelles que nous connaissons, de la banque au voyage. Qu’en est il pour l’agroalimentaire ? Quelle définition peut-on donner à la FoodTech et quel est son poids ? Nous parcourrons les différentes tendances de cet écosystème passionnant et regarderons quel rôle la France et l’Europe peuvent y jouer.

 

La FoodTech : du fantasme à la réalité – Retour d’expérience de Terrena

  • 11h30 à 12h15 | Amphi 2280
    Conférence de Guillaume ARDILLON,
    Directeur Digital Groupe Terrena

L’innovation est cœur de l’ADN de Terrena, et nous avons toujours vu dans les technologies une opportunité pour créer de la valeur pour nos adhérents.

Par ailleurs, les attentes de nos clients et nos consommateurs évoluent (et ce bien au-delà du cadre réglementaire) : traçabilité des produits, pratiques filières vertueuses, mise en avant des femmes et des hommes qui produisent, etc.

Le Groupe a donc lancé il y a plusieurs années une démarche de progrès a afin de transformer les pratiques agricoles de nos adhérents. Le digital et les technologies associées y prennent toute leur place :

  • Pilotage des productions agricoles afin de produire plus et mieux avec moins
  • Traçabilité des pratiques agricoles et des filières
  • Transparence des actions réalisées tout au long de la chaîne de production.

De Conselio à Monagriculteur.coop, Guillaume ARDILLON vous propose de partager son retour d’expérience au travers des premiers outils mis en place par Terrena.

 

Foodtech et transition alimentaire

La Foodtech au cœur de la transition alimentaire

L’agriculture cellulaire, une nouvelle source de protéines animales

 
  • 14h à 14h30 | Amphi 2280
    Intervention de Ronan SYMONEAUX,
    Chargé de Recherche et Valorisation en Evaluation Sensorielle et Sciences du Consommateur, ESA
  • 14h45 à 15h15 | Amphi 2280
    Intervention d’Etienne DUTHOIT,
    Fondateur de Vital Meat
Dans le contexte de la transition alimentaire, les consommateurs sont demandeurs de produits plus sains, plus durables. Certains modifient leurs pratiques alimentaires avec des changements importants au niveau de l’apport protéique notamment. La FoodTech offre des solutions pour accompagner les consommateurs dans ces mutations. Comment ceux-ci peuvent-ils se les approprier ? Ces nouvelles technologies offrent également de nouvelles perspectives pour étudier ces changements de comportement chez les consommateurs.  Face au besoin mondial grandissant en protéines, et aux enjeux auxquels sont confrontées les productions animales, comment l’agriculture cellulaire peut-elle contribuer à résoudre l’équation alimentaire ? La société Vital Meat explore la production de protéines animales invitro, un concept innovant au cœur de la food tech. Une approche complémentaire aux productions animales.

Agroécologie et numérique, ce n’est pas qu’une histoire de précision

L’usage du numérique à l’échelle du système alimentaire :

Diversité ou uniformisation des pratiques, systèmes de productions et donc agro-écosystèmes ?

Une aide pour des pratiques plus vertueuses ou un système de contrôle de pratiques de plus en plus standardisées ?

  • 14h00 à 14h30 | Amphi 2110
    Intervention de Sébastien COUVREUR,
    Enseignant-chercheur en zootechnie, Responsable de la mission Agroécologie et Numérique à l’ESA
  • 14h45 à 15h15 | Amphi 2110
    Intervention de Sébastien COUVREUR,
    Enseignant-chercheur en zootechnie, Responsable de la mission Agroécologie et Numérique à l’ESA
L’apport du numérique à l’agroécologie peut se résumer parfois à une dimension technique consistant à réduire et optimiser les usages des intrants dans une logique d’agriculture de précision. Or dans une considération élargie de l’agroécologie, impliquant le système alimentaire, les usages du numérique dépassent très largement ce champ d’application. Ils posent néanmoins de nombreuses questions que les deux intervenants souhaitent mettre en débat avec le public. Ainsi, après avoir posé les cadres théoriques permettant de mieux appréhender les intérêts du numérique pour la transition agroécologique des systèmes alimentaires, une série d’exemples d’actualité et prospectifs seront présentés. Ils permettront de poser les bases d’un débat constructif sur des questions restant en suspens quand on associe numérique et agroécologie.

Les données circulent, enjeux pour les filières et les liens consommateurs – agriculteurs

Le numérique dans la chaine de valeur agroalimentaire : quelles stratégies d’intégration des données pour quelle production de valeur ?

Transparence et proximités numériques : comment le digital remodèle les liens producteurs-consommateurs ?

  • 15h30 à 16h | Amphi 2110

Intervention de Nejla BEN ARFA, Docteure en économie, chargée de recherche en économie agricole et agroalimentaire au LARESS, ESA et de Coline LAURENT, Marketing Communication Manager chez Connecting Food, qui propose une solution basée sur la blockchain pour tracer et certifier les produits alimentaires, en temps réel et de façon infalsifiable.

  • 16h15 à 16h45 | Amphi 2110

Intervention de Catherine HERAULT, Maître de conférences en marketing à l’Université de La Rochelle et de Coline LAURENT, Marketing Communication Manager chez Connecting Food, qui propose une solution basée sur la blockchain pour tracer et certifier les produits alimentaires, en temps réel et de façon infalsifiable.

Les rapports entre consommateurs et producteurs étaient jusqu’à aujourd’hui pensés selon un modèle binaire filière longue / circuit court. Or les technologies numériques font voler en éclat cette dichotomie. Elles permettent de faire circuler les informations de production, de structurer des « demandes » de consommateurs au sein des filières dites longues, créant ainsi une proximité informationnelle entre producteurs et consommateurs; des plateformes d’économie collaborative mettent en relations producteurs et consommateurs créant ainsi une proximité relationnelle virtuelle ; le numérique permet enfin souvent d’enrichir les relations de vente directe en permettant d’informer les consommateurs et d’engager des formes de coopération plus avancées entre consommateurs et producteurs (financement). Les relations et les proximités se restructurent donc autour de nouveaux modèles que Nejla Ben Arfa et Catherine Herault nous présenteront.

 

Une agriculture urbaine high-tech

L’agriculture urbaine high-tech ne sera que si elle fait la preuve de sa durabilité

Agriculture urbaine et périurbaine la localité de l’alimentation de demain

  • 15h30 à 16h | Amphi 2280

Intervention de David CROISSANT,
Responsable du Département Environnement Végétal et Cadre de Vie à l’ESA

  • 16h15 à 16h45 | Amphi 2280

Intervention d’Hugo MEUNIER,
fondateur de Merci Raymond

En France, pays du « bien manger » des terroirs, des AOC ou des IGP, les fermes urbaines high-tech attirent aujourd’hui tout autant qu’elles inquiètent ou interrogent les consommateurs. Est-il envisageable d’imaginer demain dans nos quartiers, ou dans nos zones industrielles ou commerciales, la présence de fermes urbaines, aussi sûrement qu’aujourd’hui on observe un peu partout des salles de fitness ? Merci Raymond travaille sur le développement d’une végétalisation urbaine durable, le développement de l’agriculture urbaine, et la mise en place d’ateliers et de formations au jardinage. Hugo MEUNIER nous livrera son retour d’expérience et sa vision du développement de l’agriculture urbaine et péri-urbaine, autour d’un triple enjeu : écologique, de santé publique et économique.

 

  • 16h45 à 17h | Conclusion par Matthieu VINCENT, co-fondateur de DigitalFoodLab,
    Grand témoin d’#esafoodtech (Amphi 2280)