Accès direct au contenu

Suivez nous sur

>
Connexion à l'intranet

mot de passe oublié

Ecole agricole Groupe ESA

Projets de recherche en cours

Accueil > Recherche > Projets de recherche en cours

Recherche tous

PROJET UR LEVA (janv 2016 - déc 2019)

  • imprimer
  • Version PDF
  • Partager sur

Projet Pôle Agronomique Ouest PROGRAILIVE

Rhizodéposition azotée des légumineuses et physiologie des stress liés à l’effet de serre

Coordinateur du projet
: PROGRAILIVE est un projet porté par le Pôle Agronomique Ouest, faisant partie du PEI-AGRI « SOS PROTEIN » qui implique des acteurs économiques, des organismes professionnels agricoles, des organismes de recherche et de formation. Au LEVA, Guillaume Piva g.piva@groupe-esa.com coordonne un workpackage.

Partenaires : Agrocampus Ouest, ESA-LEVA, INRA de Rennes, UBO-LUBEM, Vegenov, Terres Inovia et 4 lycées agricoles : Bréhoulou, Saint-Aubin-du-Cormier, Laval et La-Roche-sur-Yon Terrena Innovation, SA Pinault Bio, Groupe d'Aucy, Caliance, CAVAC, Triskalia, Jouffray-Drillaud, Chambres régionales (et départementales) d'agriculture de Bretagne et des Pays de la Loire, FRCUMA Ouest,  réseaux RAD-CIVAM, Réseaux CAB-GAB

Type de projet et/ou financement : Conseil Régional de Bretagne Bretagne, FEADER PEI-AGRI

OBJECTIFS 

L'objectif du projet PROGRAILIVE est de sécuriser et d'augmenter la production de protéagineux grains pour les élevages de l'ouest de la France (Bretagne et Pays de la Loire).  Les protéagineux ciblés dans ce projet sont le pois, le lupin et la féverole utilisés en grains pour augmenter l'autonomie protéique des élevages de l'ouest de la France.

Ce projet de recherche et d'expérimentation est centré sur les attentes des agriculteurs du territoire et à ce titre, une des clés d'entrée pour sécuriser la production des protéagineux est de travailler sur ces cultures en association avec les céréales.

Pour augmenter et sécuriser la production du pois, du lupin et de la féverole, les partenaires du projet PROGRAILIVE ont décidé, collectivement, de :

1) Sérier les déterminants au déploiement de ces cultures en suivant des pratiques agricoles ;

2) Dévérouiller le déploiement de ces cultures en expérimentant et testant plusieurs solutions en stations expérimentales, chez les agriculteurs et dans les lycées pour former les agriculteurs de demain ;

3) Diagnostiquer, comprendre et proposer des solutions face à la problématique des maladies spécifiques de ces cultures ;

4) Optimiser la culture du lupin en limitant le salissement de la parcelle par les adventices (étude des interactions induites par des associations lupin / autre plante) ;

5) Etudier et suivre les populations des ravageurs et auxiliaires des cultures de pois, lupins et féveroles dans un contexte de cultures en association.

C’est plus particulièrement sur le point 4 que le LEVA travaille, en étroite collaboration avec Terrena Innovation, la Chambre régionale d’agriculture des Pays-de-la-Loire et la S.A. Pinault.

Retour

UR LEVA



Actualités du LEVA

Toutes les actualités recherche

Voir aussi

Projets de recherche en cours  

Publications et consultances

Offres de stage ou de thèse

 

 

Rechercher un article

Rechercher un article

Retrouvez tous
les sites du groupe :