Accès direct au contenu

Suivez nous sur

>
Connexion à l'intranet

mot de passe oublié

Ecole agricole Groupe ESA

Projets de recherche en cours

Accueil > Recherche > Projets de recherche en cours

Recherche tous

PROJET UR LEVA (sept.2012 - sept.2015) :
Pari scientifique régional RHIZOSFER

  • imprimer
  • Version PDF
  • Partager sur

Rhizodéposition azotée des légumineuses et physiologie des stress liés à l’effet de serre

Coordinateur du projet : Joëlle Fustec, Responsable de l'UR LEVA Groupe ESA

Partenaires : Equipe ALSA de l’UMR 1345-IRHS (Université d’Angers / INRA / AgroCampus-Ouest Angers) et Equipe EBSI de l’UMR CNRS 6230-CEISAM (Nantes).

Type de projet et/ou financement : Projet labellisé par le Pôle de Compétitivité Végépolys, financé par la Région Pays-de-la-Loire.
 

OBJECTIFS 

Les légumineuses jouent un rôle important dans les systèmes de culture innovants, durables et productifs grâce à leur capacité à fixer l’azote de l’atmosphère et à l’intégrer au sol via la rhizodéposition.
La rhizodéposition correspond à un ensemble de composés organiques tels que des exsudats racinaires (acides aminés, glucides…) et des microracines sénescentes qui enrichissent le sol en azote, au cours du développement de la plante. Cette « empreinte racinaire » joue un rôle majeur dans les interactions entre les racines et les microorganismes du sol. Elle a donc des conséquences sur la nutrition de la plante, et sa résistance aux stress environnementaux.

Notre projet a pour objectif d’améliorer notre connaissance de la façon dont la composition des rhizodépôts varie en fonction de l’état de la plante et des facteurs de l’environnement, afin de réduire les apports de fertilisants azotés et d’augmenter la tolérance des cultures périodes de sécheresse et de fortes températures.
Il nous amènera à répondre à la question du rôle physiologique que joue l’exsudation racinaire dans la régulation du métabolisme de la plante en réponse à la disponibilité des éléments minéraux du sol.
 

RESULTATS ET VALORISATIONS ATTENDUS

RHIZOSFER permettra de progresser dans la compréhension de la dynamique de libération des acides aminés et des racines sénescentes au cours du cycle des protéagineux, et en fonction des facteurs de l’environnement.
L’objectif est de mieux utiliser les légumineuses dans les systèmes de culture pour diminuer les apports d’engrais minéraux.
En plus d’une meilleure quantification de la rhizodéposition azotée, les résultats du projet permettront par la suite de mieux appréhender le devenir de cet azote dans les systèmes de culture durables, et l’effet des interactions entre les racines et les microorganismes de la rhizosphère, sur la nutrition azotée et la tolérance aux stress environnementaux de la plante.
 
Retour

UR LEVA



Actualités du LEVA

Toutes les actualités recherche

Voir aussi

Projets de recherche en cours  

Publications et consultances

Offres de stage ou de thèse(2 en cours)

 

 

Rechercher un article

Rechercher un article

Retrouvez tous
les sites du groupe :