Recherche

OBJECTIFS

La qualité physiologique des semences est sous le contrôle de facteurs polygéniques et son expression est soumise à des fortes interactions plante-environnement. Ces deux composantes s’élaborent au cours du développement de la graine, notamment lors de la phase de dessiccation.
La qualité physiologique est dépendante des conditions de stockage des graines indépendamment de leur contamination. Par contre, l’effet du stockage sur la viabilité et la cultivabilité des agents pathogènes sur semences contaminées reste inconnu. La qualité physiologique s’exprime pendant les étapes allant de la germination à la levée en fonction des conditions environnementales. De ces étapes dépendent l’implantation du peuplement végétal et la dispersion des agents pathogènes. Afin de refléter ces aspects biologiques et de traiter la question de l’inter-relation entre qualités physiologique et sanitaire, le projet est structuré en deux axes opérationnels permettant une approche intégrative des questions de recherche.

Les études se baseront sur différents modèles adaptés aux études génomiques : Medicago truncatula (MT) / Xanthomonas axonopodis pv. Phaseoli (XAP), Arabidopsis thaliana (AT) / Alternaria brassicola (Abr) et A. Thaliana / X. campestris pv. Campestris (Xcc).

L’axe 1 vise à la réalisation de la description intégrée de la maturation des graines et de leur colonisation par des agents pathogènes.
L’axe 2, dans lequel est impliqué le LEVA, vise à approfondir les connaissances sur l’expression de la qualité physiologique pendant la germination.

Responsables du partenariat LEVA : Françoise Coste, Marie-Paule Raveneau

Type de projet et/ou de financement : Programme régional (Pays de la Loire)

Autres partenaires : Université d’Angers, INRA Angers, Groupe ESA, GEVES