Recherche

OBJECTIFS

Depuis le milieu du 20ème siècle, la production agricole s’est développée grâce à :

  • L’emploi d’engrais et de produits phytosanitaires
  • La sélection de variétés végétales sur des critères de productivité
  • La prise en compte du sol comme un unique support physique de culture

Bien que ce système ait permis d’augmenter substantiellement les rendements, il est aujourd’hui remis en question au regard des dommages causés sur la santé, l’environnement et de la nécessité (tant réglementaire qu’économique) de réduire les intrants.
Face à ces constats et dans un contexte d’incidents climatiques de plus en plus fréquents, il est nécessaire d’envisager des changements de pratiques permettant de conserver une production de qualité pour l’Ouest de la France, bassin de production (végétale et animale) importants, impliquant toute une chaine d’acteurs économiques.

Actuellement, le modèle dominant est de cultiver des variétés végétales pures. Dans les systèmes sans intrants phytosanitaires, l’augmentation de la diversité cultivée au sein d’une même parcelle pourrait permettre une meilleure résistance aux attaques de pathogènes et avec des rendements plus réguliers et une meilleure teneur en protéine des récoltes. Ainsi, l’objectif du programme SAFARI est de quantifier l’incidence d’une plus grande biodiversité génétique et/ou spécifique sur la productivité, la qualité des produits et la fertilité du sol. Outre sa culture à grande échelle, le blé a été choisi car il permet d’expérimenter plusieurs niveaux de diversité variétale (variété pure, mélange de variétés pures, population de blés, mélange de ces populations) et spécifique, par l’association d’une légumineuse à ces blés.

Coordinateur du projet : UR LEVA-GROUPE ESA

Contact LEVA : Joëlle Fustec, j.fustec@groupe-esa.com

Partenaires : SAD Paysage Rennes, LUBEM, Ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou, CRA des Pays de la Loire, Agriculteurs.

Type de projet et/ou financement projet financé par les Régions Bretagne et Pays de la Loire