Recherche

OBJECTIFS

Le programme AgrInnov (CASDAR IP 2012-2015) a permis de valider un outil de diagnostic innovant de l’impact des pratiques sur la qualité biologique et agronomique des sols, ainsi qu’un mode opératoire de transfert aux agriculteurs ou viticulteurs. Il a également posé les fondations d’un Réseau d’Expérimentation et de Veille à l’innovation Agricole (REVA). Le REVA, organe de l’Observatoire Français des Sols Vivants (49), a pour objectif d’amplifier le processus d’échange direct initié dans AgrInnov entre la recherche et les agriculteurs et de transférer les outils et la méthodologie du benchmarking1 aux utilisateurs des sols. Dans cette optique, le REVA accompagnera des groupes d’agriculteurs dans l’appropriation de ces outils qui doivent s’utiliser en monitoring pour piloter la recherche des pratiques favorables simultanément à la qualité des sols et la rentabilité des activités. La région Pays de la Loire, intervient comme pilote pour la France en constituant à partir de 2017 une douzaine de groupes d’agriculteurs et de viticulteurs (10 à 14 par groupe) sur 3 à 5 ans.

L’objectif spécifique du projet ConSol est de créer trois Groupes de Travail Mixtes (GTM) -deux groupes en filière « grandes cultures » et un en filière « viticulture »- réunissant agriculteurs accompagnés de chercheurs, développement agricole et équipe projet. Les agriculteurs de ces trois GTM contribueront à structurer le projet en tant qu’experts en agriculture et entrepreneurs. A ce titre, ils participeront à la conception d’itinéraires agronomiques, les testeront sur leurs propres entreprises, pour pouvoir les critiquer et les rendre opérationnels pour les autres groupes REVA qui seront mis en place en Pays de la Loire. Le modèle bottom-up où les agriculteurs sont eux-mêmes directement intégrés dans la recherche de solutions innovantes pour accélérer leur diffusion, sera privilégié.

Thématique :

  • Préserver les sols et l’environnement : biodiversité ;
  • Concevoir des systèmes améliorant les ressources propres de l’exploitation : systèmes culturaux et rotations ;
  • Améliorer l’efficience des intrants et maîtriser les bioagresseurs : diminution de l’utilisation des produits phytosanitaires et des intrants exogènes en général ;
  • Mobiliser les ressources génétiques (Diagnostic AgrInnov : génotypie des sols en microbiologie des sols).

Coordinateur du projet : Chambre Régionale d’Agriculture des Pays de la Loire