Accès direct au contenu

Suivez nous sur

>
Connexion à l'intranet

mot de passe oublié

Ecole agricole Groupe ESA

Recherche

Accueil > Recherche

Vie de l'établissement, Recherche_communications, Recherche tous

Quand la géolocalisation facilite la gestion des prairies

Vie de l'établissement, Recherche_communications, Recherche tous

  • imprimer
  • Version PDF
  • Partager sur

le 1 février 2017

L’unité de recherche URSE démarre le programme d’étude Vagabond : Utilisation de la géolocalisation pour l’optimisation du pâturage des bovins (et ovins). L’objectif du projet est de faciliter le travail de l’éleveur souhaitant utiliser le pâturage, tout en améliorant son efficacité zootechnique, à l’aide des nouvelles technologies de géolocalisation qui se développent à l’heure actuelle. Ce projet, d’une durée de 3 ans, est financé par la Région Pays de la Loire.

Utilisation de la géolocalisation pour l’optimisation du pâturage des bovins (et ovins)

Utilisation de la géolocalisation pour l’optimisation du pâturage des bovins (et ovins)

La prairie est un pilier de la conduite des élevages de ruminants qui présente des atouts environnementaux, de qualité des produits et de baisse des coûts de productions. Cependant, les difficultés autour de la gestion du pâturage, de la manipulation des animaux et de la gestion des parcelles découragent souvent les éleveurs, surtout lorsque les cheptels augmentent. Des outils d'aide à la décision (OAD) existent, mais sont contraignants et rendus peu précis par le manque d’informations sur la localisation réelles des animaux.

Ces difficultés semblent pouvoir être levées grâce à l’apparition de nouvelles technologies de géolocalisation. L’objectif du projet Vagabond est de faciliter le travail de l’éleveur souhaitant utiliser le pâturage, tout en améliorant son efficacité zootechnique, à l’aide des nouvelles technologies de géolocalisation qui se développent. Ce projet s’appuiera sur le système GPS, mais aussi sur d’autres systèmes de géolocalisation et autres capteurs de données complémentaires, qui seront fusionnés dans une base de données globale. Son exploitation ouvre la porte à de nombreuses applications (dont les OAD) et travaux de recherche.

L’originalité de ce travail de recherche (théorique, expérimentale et appliquée est rendue possible grâce à l’association de Terrena, l’unité de recherche URSE de l’ESA, d’Oniris et de l’ESEO, possédant des compétences transversales et complémentaires allant de l’élevage aux OAD en passant par les capteurs, le traitement du signal, les statistiques, les objets connectés ou les nouvelles technologies du numérique (Big Data, DataMining,… etc).

Ce projet, d’une durée de 3 ans, est financé par la Région Pays de Loire. Il prévoit une thèse d’une durée de 3 ans dont Sébastien Couvreur assurera le co-encadrement.

Ce programme est en lien avec le projet Sant’Innov. Les études de ce projet seront utilisées pour orienter l’analyse de la base de données en matière d’évaluation du bien-être animal.

En savoir +
- Unité de recherche URSE

Toutes les actualités


Rechercher une actualité

Rechercher une actualité

Retrouvez tous
les sites du groupe :