L’histoire de l’ESA reflète celle du monde agricole

D’abord, la finalisation de la formation à tous les niveaux passe par une référence au métier d’agriculteur : à son exercice, à sa compréhension, à son devenir. Ensuite, la mise en œuvre de cette formation passe par une conception pluridisciplinaire des programmes, avec une accentuation de l’étude des dimensions sociales et humaines des changements, justifiée par l’ambition de préparer des jeunes à s’engager sur le terrain professionnel et civique. D’où l’importance donnée à l’apprentissage par la pratique de manière récurrente. D’où aussi une école pensée comme une faculté, assurant une branche de savoir reliée à un arbre « universitaire », donc à un régime étudiant d’externat. Ces différentes composantes expliquent que l’ESA fut presque toujours un groupe de formations aux niveaux multiples, en vue de former un milieu social et professionnel rural aussi bien qu’agricole.

1898-2018 : 120 ans d’histoire et d’évolutions

1898 –  Création de l’ESA  par des professionnels du monde rural de l’Ouest de la France. Leur objectif était de développer le secteur agricole par la création d’une école spécialisée dans la formation d’Ingénieurs en agriculture. L’école prend la forme d’une association de Loi 1901 sous contrat avec l’Etat. Un statut toujours actuel pour l’établissement. La direction pédagogique fut confiée aux jésuites jusque dans les années 70.

1927 –  Création du CERCA (Centre d’Enseignement Rural par Correspondance d’Angers). En réponse au développement agricole de l’Ouest, l’ESA choisi de mettre en place un enseignement agricole par correspondance. Développé dans la mouvance de la JAC (Jeunesse  Agricole Chrétienne), le CERCA fut un succès immédiat.

Années 50 –  Extension de l’offre de formations en lien avec les mutations du monde agricole et rural, avec la création :
– du CFTV (Centre de formation de techniciens de la vulgarisation)
– de l’IPAO (Institut de promotion agricole de l’Ouest)
– de l’ESFA (Ecole supérieure de formation agricole), qui est ensuite devenue Agricadre.
La formation par apprentissage et la formation continue pour adultes ont diversifié et enrichi cette offre.

Années 80 –  Création du Groupe ESA. Le Groupe nait du rassemblement de cette offre de formation et est ainsi une structure commune de gouvernance et de gestion.

1984 –  La loi Rocard reconnait à l’enseignement agricole associatif privé, une mission de service public. Cette reconnaissance a été un encouragement à l’amplification d’une action répondant aux besoins de la société.

Années 90 –  Nouveaux thèmes de formations : industries agroalimentaires, environnement, aménagement paysager, distribution…Il s’agissait de compenser la décroissance de l’agriculture dans l’activité économique et l’emploi. Cet élargissement a aussi permis de s’adapter aux centres d’intérêts d’un public jeune de plus en plus urbain.

Années 2000 –  Création de Masters et de Licences professionnelles. L’offre de formations en commerce et distribution s’affirme par la naissance de Districampus et l’ouverture à Lille d’Agricadre. A l’international, le Groupe s’affirme sur le marché des étudiants de niveau Bac+5. Il s’insère également dans les principaux réseaux de l’enseignement supérieur.

2018 –  Nourrir le monde d’intelligences. L’ESA est aujourd’hui le pôle de formation supérieure agricole privé français qui rassemble le plus d’étudiants et stagiaires. Avec 210 salariés dont plus de 110 enseignants et enseignants chercheurs, il est un des plus importants centres de ressources en matière grise de son secteur d’activité en Maine et Loire. L’ESA est reconnue comme un acteur régional influant auprès du monde universitaire, politique et professionnel.