Accès direct au contenu

Suivez nous sur

>
Connexion à l'intranet

mot de passe oublié

Ecole agricole Groupe ESA

Entreprises

Accueil > Entreprises > Soutenir l'ESA

Partenariats, Vie de l'établissement, Relations entreprises, Formation

Chaire Ecole - Entreprises : Mutations agricoles

  • imprimer
  • Version PDF
  • Partager sur

Pour apporter un éclairage sociologique contemporain sur la profession d’agriculteur

L'ESA anime une chaire de sociologie rurale unique en France, innovante, prestigieuse, partenariale et ouverte avec le soutien du Crédit Agricole du Maine et de l'Anjou et les Chambres de l'Agriculture de l'Aube, de Bretagne et des Pays de la Loire, membres fondateurs.

Pour apporter un éclairage sociologique contemporain sur la profession d’agriculteur

Pour apporter un éclairage sociologique contemporain sur la profession d’agriculteur

La Chaire Mutations agricoles située à l'ESA - Angers a démarré ses activités à la rentrée universitaire 2013 pour une durée de 3 ans. 
Elle a vocation à produire des connaissances et idées nouvelles et à susciter des débats sur le devenir des milieux agricoles et ruraux face aux changements profonds qui affectent la communauté agricole. Elle rassemble des spécialistes des sciences économiques et sociales, mais aussi des professionnels de l’agriculture et de l’alimentation et des acteurs des zones rurales et leurs élus.
 

La seule chaire française de sociologie portant sur la profession agricole

Outil de production de connaissances, également instrument de notoriété et prestige, les chaires sont rares dans l’enseignement et la recherche en agriculture. L'ESA est la première école privée à se lancer dans cette aventure rendue possible par son expertise et sa reconnaissance dans ce domaine et l’identification d’une question fondamentale dans son environnement professionnel trouvant un écho croissant dans la société française : quel avenir pour la profession agricole ?
 

Pourquoi ?

En réponse à des changements structurels, un déficit de connaissances et un fort besoin de visibilité des acteurs économiques (organisations professionnelles et entreprises notamment) :
- D’abord parce que, depuis un quart de siècle, la production sociologique concernant l’agriculture et la ruralité a décliné. Une évolution paradoxale vu, d’une part, le retour du rural / à la nature dans notre société et, d’autre part, les ruptures économiques, politiques et culturelles qui traversent l’agriculture.
- Pour apporter des éclairages aux organisations professionnelles et entreprises agroalimentaires qui s’interrogent sur les raisons de ces ruptures et les réponses à leur apporter.
 

Comment ?

La création à l'ESA d’une chaire en sociologie rurale s’appuie donc sur l’idée de développer des recherches sur les transformations des mondes de l’agriculture et de la ruralité, tout en leur donnant une meilleure lisibilité. Si son domaine concerne particulièrement l’agriculture (les métiers, la profession, l’insertion sociale des activités, les dynamiques de développement), elle s’intéressera également aux interactions entre ce secteur et la ruralité : ses rapports avec d’autres professions, les interactions entre métiers et entre groupes sociaux, la vie collective dans les milieux ruraux.
3 axes de réflexion seront privilégiés :

• les transformations du métier d’agriculteur ;
• les processus d’engagement professionnel contemporain dans et autour de l’agriculture ;
• les démarches réflexives et entrepreneuriales des agriculteurs et leur place dans les dynamiques de développement local.
 

Les acteurs

L'ESA et le LARESS

L'ESA dispose d’une équipe d’une dizaine de sociologues, économistes et juristes travaillant exclusivement sur des questions agricoles et alimentaires et sur la ruralité.
  • Le Laboratoire de recherche en Sciences Sociales de l’ESA collabore également avec différentes unités de recherche au sein de l’école et plus largement avec d’autres établissements et universités.
  • Roger Le Guen, titulaire de la Chaire Mutations agricoles
    Diplômé de l’ESA, Roger Le Guen est membre du corps professoral de l’ESA. Cet ancien directeur du LARESS, habilité à diriger les recherches, a récemment été distingué par l’Académie d’Agriculture de France. Il enseigne également la sociologie dans d’autres écoles d’ingénieur et à l’université d’Angers. Ancien conseiller auprès du Président de la FNSEA, il a participé à des Groupes de prospective de la DATAR. Roger Le Guen assure des missions régulières de consultance auprès de différents organismes en France et à l’étranger.
     

Les partenaires de la Chaire

La création d’une chaire constitue une démarche partenariale : elle repose sur une collaboration entre acteurs de l’enseignement et la recherche (enseignants-chercheurs, doctorants et étudiants) et professionnels du monde agricole (entreprises, organisations professionnelles, agriculteurs, élus…).
Les premiers membres fondateurs de la chaire sont le Crédit Agricole de l’Anjou et du Maine, les Chambres d’agriculture de l’Aube, de Bretagne et des Pays de la Loire. Ils apportent leur expertise, contribuent à la définition de ses orientations stratégiques ainsi qu’à son financement.
D’autres modalités partenariales sont ouvertes comme le financement de thèses, la réalisation d’études spécifiques, de formations personnalisées…). La liste des partenaires de la Chaire Mutations agricoles sera régulièrement enrichie.

Plus d'informations :


(1) Sans équivalent aujourd’hui en France – Voir expériences précédentes
(2) LAboratoire de REcherche en Sciences Sociales

Chaire Mutations agricoles

déposer ses offres

Actualités UR LARESS


Toutes les actualités recherche

Voir aussi

Publications & Consultances [PDF - 232 Ko]

Offres de stage & de thèse 

 

 

Rechercher un article

Rechercher un article

Retrouvez tous
les sites du groupe :