Accès direct au contenu

Suivez nous sur

>
Connexion à l'intranet

mot de passe oublié

Ecole agricole Groupe ESA

Enseignement à distance, CERCA

Accueil > Formation > CERCA

Formation, Réseau anciens

Sarah Tchung-Ming, Licence pro Aménagement paysager à distance (promo 2011-2012)

  • imprimer
  • Version PDF
  • Partager sur

Graphiste en maison d’édition durant 15 ans, Sarah choisit de se reconvertir, enchaine, en enseignement à distance, BTS puis Licence… et voit son souhait d’emploi en Bureau d’études se concrétiser avant même l’obtention de son diplôme !

Licence pro Aménagement paysager option infographie paysagère à distance

Licence pro Aménagement paysager option infographie paysagère à distance

Une formation adaptée à une reconversion professionnelle rapide

« J’ai travaillé pendant 15 ans comme rédacteur graphiste dans une maison d’édition vétérinaire. Je mettais en page un mensuel et un trimestriel, je retouchais les photos et je faisais l’iconographie.
En 2009, il y a eu un plan de sauvegarde de l’emploi dans ma société. J’ai décidé de quitter l’entreprise et de profiter des conditions de départ dont une formation de mon choix payée. J’ai voulu changer totalement de secteur professionnel. Mon goût pour l’aménagement et les plantes m’ont orientée vers le paysagisme. Le BTSA Aménagements paysagers m’a semblé le diplôme le plus adapté à une reconversion professionnelle rapide. Je l’ai réalisé en enseignement à distance, au CERCA du Groupe ESA.
Mais en choisissant l’aménagement paysager, j’avais une idée très précise de ce que je voulais faire : de la conception. Le BTS est un diplôme très utile sur le terrain mais insuffisant pour travailler en bureau d’études. C’est pour cela que j’ai décidé de poursuivre en licence. »

Plusieurs éléments m’ont séduite dans cette licence professionnelle

« Le premier est la possibilité d’intégrer directement le monde du travail et d’exercer des métiers variés dans le paysage, notamment assistante en bureau d’études espaces verts, collaborateur d’architectes, etc. Il me semblait ainsi indispensable de faire un stage supplémentaire, cette fois en bureau d’études, pour conforter mes envies professionnelles.
La pluralité des enseignements m’a également attirée. Cela me donnait la possibilité de postuler dans une pluralité d’entreprises, qu’elles exercent sur des projets de particuliers, de copropriétés ou des marchés publics.
J’avais également envie d’approfondir mes connaissances en conception, de faire de l’analyse de site, mais aussi d’apprendre le logiciel Autocad, logiciel incontournable dans le paysagisme, et d’amplifier mes connaissances sur Excel et Photoshop, que j’utilisais déjà en tant que graphiste. »


Des apports insoupçonnés

« Finalement, la licence a bien conforté mes compétences en infographie et en présentation de projets mais aussi, comme je ne l’imaginais pas, en expression orale et en gestion d’équipe.
Effectivement, savoir faire des plans dans Autocad, les texturer dans Photoshop et présenter les projets dans Indesign sont des outils qu’il faut maîtriser quand on souhaite intégrer un bureau d’études.
J’ai aussi appris à présenter un projet à l’oral. La plus grande difficulté de la licence pour moi a été le nombre d’oraux ! J’ai dû apprendre à mieux gérer mon stress face à ces épreuves.
Quel que soit le travail que l’on effectue, on est toujours amené à travailler en équipe. En revanche, je n’avais jamais vraiment eu l’occasion de travailler sur un projet avec d’autres personnes ayant le même statut que moi. A travers les nombreux travaux de groupe de la Licence, j’ai appris à tenir compte des idées de chacun et parfois à composer avec, même si je ne suis pas d’accord.
Le stage, lui, m’a permis d’avoir une vision globale du travail d’un paysagiste concepteur : le rendez-vous avec le client, la conception, le choix de la palette végétale, la réalisation des plans dans Autocad et/ou Photoshop et le devis. Ce stage, même s’il est encadré, permet de travailler en autonomie et en groupe. Il a été l’occasion de participer à des projets concrets et de me constituer un book très utile pour la recherche d’un emploi. »


Un emploi à la clef

« Je voulais trouver un emploi, tout en poursuivant ma Licence. Pour une première expérience, je visais un emploi d’assistante en bureau d’études, poste qui demande une grande polyvalence et qui permet donc de participer à des tâches diverses. J’ai engagé mes recherches durant l’été 2011, en accompagnant toujours mon CV de mon book.
Après deux mois, en octobre 2011, j’ai trouvé cet emploi d’assistante dans une entreprise paysagiste d’une vingtaine de personnes. Le book et mes connaissances acquises en licence ont été un véritable atout pour trouver un emploi. Au cours de l’entretien, j’ai senti que mes compétences en infographie nouvellement acquises et en dessin avaient fait la différence avec d’autres candidats. Même si le pré-requis était le BTSA Aménagements Paysagers, mon employeur recherchait principalement une personne sachant faire des plans informatiques, dessiner et chiffrer les devis.
Ma licence professionnelle obtenue, je me donne une année dans cette entreprise avant de prospecter un bureau d’études dont les projets concernent de grandes infrastructures. Je veux découvrir une autre facette du métier. Je souhaite multiplier les expériences professionnelles. »

Propos recueillis par Isabelle Le Corre

Retour

Licence pro Aménagement paysager à distance

Témoignages



Se former à distance


 





Consulter les brochures institutionnelles

Rechercher un article

Rechercher un article

Retrouvez tous
les sites du groupe :