Accès direct au contenu

Suivez nous sur

>
Connexion à l'intranet

mot de passe oublié

Ecole agricole Groupe ESA

International

Accueil > International > Etudier à l'étranger

Témoignages

  • imprimer
  • Version PDF
  • Partager sur

dos.jpgUne cinquantaine d’ingénieurs ESA en activité dans des domaines très variés, sont prêts à témoigner de leurs parcours professionnels par mail ou par téléphone.

Mathilde, diplômée en 2002

"Après un DEUG SVT, spécialité écologie, qui m'offrait peu de débouchés, je me suis orientée vers l'ESA avec l’intention de poursuivre dans l'environnement. La reconnaissance du diplôme et les nombreux stages ont aussi été des facteurs importants de choix. En 3ème année je me suis intéressée à l'agro-alimentaire. Le stage m’a passionnée et mon travail a réellement été pris en compte par l’entreprise. Cela m'a confortée dans mon orientation et j'ai choisi de suivre le DA Conception et Industrialisation de Produits Alimentaires, suivi du mémoire de fin d'études dans la recherche agro-alimentaire. Aujourd'hui, "Responsable sécurité et qualité alimentaire" dans l'unité Recherche et Développement d'une entreprise de diététique et nutrition, je concilie mes deux passions : l'agro-alimentaire et la R&D."

Hélène, diplômée en 2006
"Après mon bac S, je suis rentrée à l’ESA où j’y ai suivi les options le plus en lien avec l’agroalimentaire. J’ai effectué un stage à l’école Nationale des Industries du Lait et la Viande, j’ai participé à la formulation de nouveaux desserts…Mon stage de fin d’étude s’est déroulé au sein d’un laiterie des Pays de la Loire et a porté sur la validation d’un appareil de mesure de la coagulation du lait pour un pilotage de la production industrielle de bries. Suite à cela j’ai été embauchée en tant que chargée d’étude en recherche et développement. J’organise des essais industriels d’optimisation de la production de bries ainsi que des dégustations sensorielles en interne, je recherche de nouveaux papiers d’emballage…Mon poste est très varié."

Anthony, diplômé en 2001
"Je suis entré à l’ESA après un BTS technologies végétales. Déjà, j’étais passionné par la viticulture et j’avais réalisé des stages dans ce secteur. J’ai continué dans ce sens pendant mes études d’ingénieur et j’ai pu partir dans tous les grands vignobles de France. Mon stage de fin d’études s’est déroulé dans une entreprise en Champagne pour y créer un outil de traçabilité vinicole, de l’entrée du raisin en cave jusqu’à la mise en bouteille. Mon patron de stage m’a offert un contrat dès la soutenance de mon diplôme, mais ce n’est pas la seule offre d’emploi que l’on m’est faite. Finalement j’ai choisi de poursuivre le travail entamé pendant le mémoire, ce qui est vraiment une chance car c’est intéressant et bien payé. Bref, c’est exactement ce que je voulais faire !"
 

L’international et le parcours d’ingénieur

Florent, diplômé en 1998
"Je me suis spécialisé dans le végétal. Après mon DA, j’ai fait mon mémoire dans un organisme de recherche au Danemark, sur un projet très pointu concernant la fixation d’azote dans les protéagineux. Mais, mon projet était de m’installer agriculteur. Dans le cadre du stage préparatoire à l’installation, et grâce aux partenariats internationaux de l’ESA, je suis parti en Thaïlande dans le département agronomie de l’université de Bangkok. Aujourd’hui, je suis agriculteur dans le Loiret où je produis des pommes de terre, des légumes et des céréales."

Tony, diplômé en 2000
"Par goût personnel, j’ai orienté mes stages dans le domaine de l’aquaculture. Je suis d’abord parti en Israël, puis à Madagascar dans une ferme de production de crevettes. J’ai poursuivi en Norvège où je suis resté 6 mois dans la transformation du saumon. Finalement j’ai réalisé mon stage de fin d’études en Uruguay où, pendant 6 mois, j’ai fait un diagnostic de l’aquaculture dans ce pays."

Ingénieur par apprentissage

Alain, diplômé 2003
"Je suis entré à l'ESA directement après un bac scientifique. Fils de viticulteurs, j'ai été très tôt attiré par ce secteur d'activité ; j'ai donc suivi dès la 3ème année les options et DA orientés viticulture, puis j'ai poursuivi en 4ème et 5ème anné par en apprentissage. J'ai pu ainsi participer à la vie d'une entreprise, avoir plus de responsabilités que lors d'un stage. Maintenant, j'envisage, si j'en ai l'opportunité, de travailler à l'étranger pour avoir une autre vision, plus de recul sur la concurrence, le marché, les attentes des consommateurs… Pour l’avenir, j’ai plusieurs idées. Peut-être reprendre mes études dans 5 ou 10 ans et pourquoi pas, prendre la suite du vignoble familial !"

Jean Hugues, diplômé en 2006
Je suis entré à l’ESA en 2001 après un bac général scientifique. Dès qu’il a été possible de se spécialiser j’ai choisi des options en liens avec les productions animales et notamment la production porcine. Pour mes deux dernières années, c’est la voie de l’apprentissage qui m’a semblé la meilleure. J’ai été employé par une station publique de contrôle des performances des candidats reproducteurs porcins. J’ai pu concilier mon besoin de terrain par les activités d’évaluation génétique en station avec des missions que l’on est en droit d’attendre d’un Ingénieur réalisées en partenariat avec L’IFIP Institut du Porc. A la suite de mon apprentissage, j’ai été embauché au sein du pôle « Génétique et qualité des produits ». Mon travail quotidien repose essentiellement sur l’analyse de données issues des stations de contrôle et d’expérimentation relatives à l’évaluation des performances d’élevages de porcs.

Frédéric, apprenti dans une fromagerie
"L'apprentissage, j'y ai goûté dès le BTS en suivant Industries Agro-Alimentaires option laiterie. Ce statut est une bonne formule, car on peut voir en parallèle la théorie et la pratique. Je suis adjoint au responsable de production dans une fromagerie : je fais de la gestion, de l'aide technique en production, je participe à l'amélioration du process. J'ai aussi ma petite indépendance financière… J'envisage ensuite de poursuivre vers un 3ème cycle en Management pour m'orienter vers des fonctions d'encadrement. "

Stéphane, apprenti chez un opérateur de volaille
"L’apprentissage, c’est une insertion professionnelle anticipée. Cela veut dire qu’il faut savoir ce qui nous plaît d’avance, mais aussi être prêt à évoluer : j’ai découvert dans mon boulot des activités que je n’aurai jamais choisies a priori. Rien à voir avec une succession de stages, je participe à l’évolution des projets d’une période à l’autre. Je me sens désormais plus salarié qu’étudiant, surtout à cause de l’exigence que l’on attend de nous sur les compétences techniques, l’autonomie, le comportement en tant que salarié. J’ajoute que le fait d’être payé est un avantage notable qui nous permet d’être indépendant vis à vis de notre famille. J’imagine que si je devais aller dans une autre entreprise le rodage serait déjà fait. Cela dit, mon patron me propose un contrat dès la fin de mes études…"

Ingénieur par formation professionnelle pour adultes

Brigitte, diplômée en 2000
"Après un BTS en productions animales et une maîtrise en aménagement du territoire, j'ai travaillé en France dans le développement local et à l'étranger au sein d'organisations humanitaires. Je suis restée 10 ans en Afrique, puis j'ai eu envie de poser mes valises et de m'établir en France. J'ai choisi la formation continue pour réaliser ces projets. J'ai intégré l'ESA en 4ème année et rénoué avec le milieu rural français. J'ai ensuite été embauchée comme chargée de mission agriculture-environnement dans une communauté de communes des Hautes Alpes. Parallèlement, j'ai fondé une famille, dont les jumeaux sont nés pendant ma formation à l'ESA !"

Pascal, diplômé en 1997
"Après 9 ans d'activité en tant que Technicien agricole en Chambre d'Agriculture, j'ai tenu compte du voeu des Chambres de recruter des conseillers de plus en plus diplômés. Motivé, j'ai entrepris le parcours scientifique IFC à l'ESA. A l'issue de la formation, je me suis vu confier au titre d'ingénieur au service d'élevage, la responsabilité de mettre en place un programme de qualification d'exploitations et d'élaboration de références ovines au niveau régional. La formation de l'ESA bien calée aux besoins de la profession donne cette possibilité de s'adapter à tout moment. Je conclurais en qualifiant cette période de perfectionnement comme une phase d'enseignement qui nous offre un enrichissement varié, approfondi, et utile à un nouveau profil de carrière. Voilà qui en vaut la chandelle !"



Apply for courses

 


Testimonials

Watch a video with students
 

 


Read Graduates's testimonials
here

Partenaires Internationaux

Rechercher un article

Rechercher un article

Retrouvez tous
les sites du groupe :