Contexte

Les agriculteurs font face à une augmentation générale de la charge de travail au quotidien avec des exploitations de plus en plus grandes et de la main d’œuvre familiale et salariée plus difficilement mobilisable. Un des leviers que les agriculteurs possèdent pour diminuer cette charge passe par le travail d’organisation sur leurs exploitations. Cette organisation peut être réfléchie de manière à atteindre diverses finalités comme : diminuer la pénibilité, atteindre l’excellence technique, vivre sa passion, etc.

Des recherches dans la littérature relative à ce sujet permettent de se rendre compte que les modes d’organisation du travail sont très différents d’une exploitation à l’autre. La main d’œuvre disponible est importante à prendre en compte et certains agriculteurs peuvent faire le choix de déléguer tout ou partie des activités quotidiennes, alors que d’autres font le choix de rester autonomes ce qui n’engendrera pas les mêmes pratiques de gestion de l’organisation (planification, communication, etc.).

Objectifs  du projet : 

Ce projet vise à renouveler la gouvernance et l’organisation du travail des collectifs d’agriculteurs qui, par l’échange et la mutualisation (de connaissances, de pratiques, d’outils…) contribuent à inventer l’agriculture de demain. Notre ambition est de favoriser les formes de “coopération de proximité” capables d’intégrer les jeunes générations d’agriculteurs et d’agricultrices porteuses de nouvelles attentes en termes de travail et de nouvelles compétences numériques.

En s’appuyant sur des collectifs variés (Cuma, groupes de développement, coopératives) confrontés à la question du renouvellement des générations et à différents usages du numérique, il a pour principaux objectifs :

  1. Caractériser les nouveaux besoins et les organisations (gouvernance, organisation du travail, numérique) facilitant la coopération au sein des collectifs
  2. Expérimenter et accompagner de nouvelles formes de gouvernance et d’organisation du travail qui faciliteront la réussite du maillage intergénérationnel au sein des collectifs en intégrant les opportunités du numérique
  3. Capitaliser et transférer les résultats aux différentes parties prenantes des coopérations de proximité : acteurs de l’accompagnement, têtes de réseaux, collectivités, membres de collectifs en transition générationnelle…

Implication du LARESS dans le projet : 

Le LARESS apporte son expertise recherche sur les transformations des trajectoires d’agriculteurs et leurs effets sur le travail au sein des exploitations agricoles et dans les collectifs.

Dans le détail, il participe au comité scientifique du projet et contribue à la production de connaissances nouvelles notamment via l’encadrement du travail de stagiaires. Enfin, aux côtés des autres chercheurs et professionnels impliqués dans CoAgil, le LARESS s’investit dans la co-construction de dispositifs d’accompagnement de collectifs agricoles qui rencontrent des difficultés de gouvernance.

Financement :

Projet CASDAR (Compte d’Affectation Spécial  » Développement Agricole et Rural « ) – Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation – AAP Innovation et Partenariat 2019

Coordinateur :

FRCUMA Aura (Auvergne Rhône-Alpes)

Contact LARESS C. Mazaud

Principaux partenaires  : 

FRCUMA Aura, Groupe ESA, ISARA Lyon, VetAgro Sup,TRAME, FRCUMA OUEST, La Coopération Auvergne-Rhône-Alpes, EPLEFPA de Valence, EPLEFPA de la Côte Saint André, FRGEDA BRETAGNE

 

Durée du projet : 3,5 ans (nov.2019- avril 2023)

 

Pour en savoir plus

site internet du projet

Téléchargez la plaquette de présentation du projet